film

Le sacrifice des géants

  • Je ne crois pas avoir eu un jour envie de devenir artiste. Je pense que ce n’est pas quelque chose que l’on choisit, mais c’est ce qui me permet d’avancer. J’ai travaillé cette année sur la réalisation d’un film court, une sorte de fable documentaire qui traite de la disparition des mythes dans nos sociétés contemporaines, à travers l’observation de rites populaires. Les images mettent en scène une forme de désordre et de chaos, au sein desquels évoluent des groupes, avec une certaine délectation. Si je peux espérer produire un effet sur les spectateurs, ce serait peut-être l’impression d’assister à quelque chose de contemporain et d’archaïque à la fois, mais aussi un sentiment d’appartenance à une entité collective vaste et atemporelle. Ça c’est le projet... Mais si tout simplement le spectateur prend plaisir à voir les images comme j’ai eu plaisir à les filmer, j’en serai satisfaite.

    Environ 15 minutes. Le projet se déroule en France, en Belgique et aux Pays-Bas.

  • Ludivine Sibelle

    Née en 1983 à Reims.
    Vit à Tourcoing.

    http://panorama15.lefresnoy.net/sites/panorama15.net/files/styles/large/public/l_sibelle_img_presse_0.png?itok=uQl5GY9q

Frame-Panorama 15

REMERCIEMENTS

Merci à David De Beyter pour son soutien, à Jean-René Lorand pour tout ce qu’il m’a appris, à Elisabeth Boisson, Romain Baujard, Miguel Gomes et Raphaël Hénard pour leur accompagnement.